To purchase any record from anywhere outside of France, click here to go to the Facebook online Store App. Thanks !

O-Rudo : Le Parfum des Étoiles




Toi, le jeune professeur de trompette nantais (partez pas ... attendez donc la suite) fan de Air et ADD N To X, de Moriconne et surement aussi de Pink Floyd ... Toi et ton désormais excellent groupe ...Vous venez juste de pondre un des albums de l´année pour moi.
Bon effectivement, je connaissais les versions démos (déjà scotchives) de la plupart des morceaux mais je vais tenter de faire comme si je les découvrais. Ce qui, quelque part, n´est pas trop difficile vu les apports de cette version "groupe au complet en studio pro".
Commençons par le morceau titre de l´album "Le parfum des étoiles". Je t´ai pas dit 100 fois combien cette mélodie minimoogesque était entêtante au point qu´on la chante sous la douche même si c´est inchantable (tout un concept)
J´aime absolument tout dans ce morceau : le son d´abord, tous ces sons analogiques de Rhodes et de Moog (enfin de Nord Lead si j´ai tout compris). Le jeu subtil et groovy du batteur ensuite. Le thème je l´ai déjà dit. Et les arrangements. C´est ce qui te rapproche le plus de Air cette omniprésence d´arrangements de qualité. Sauf que toi tu n´as pas besoin (ni les moyens) de te payer Michel Colombier et un orchestre dans un studio hollywoodien pour faire classe.
Le démarrage uptempo de la fin est moins Daft Punk que sur la démo mais quand même ... Je sais même plus quoi dire. Arf l´émotion ... !!!
"Sleep baby sleep". Bon ça n´a jamais été ma préférée (mais c´est presque celle de ma copine). Ça ressemble beaucoup à du bon Air période "10.000 hz legend" avec voix vocodée pas vulgaire pour un sou, arpège lounge au Rhodes et samples de films (une de tes spécialités ...Le gimmick éculé souvent casse gueule que toi, par contre, tu maitrises plutôt bien)... OK OK, c´est une bonne pop song downtempo, une très bonne même ... rien à dire. Et puis ah oui, le solo de Moog ... Le break de fin, ses arrangements ...Presque un classique O-rudien déjà ... Bon le refrain super répétitif fait que ce n´est toujours pas ma préférée.
"All that she wants" : Intro guitare acoustique (une vraie cette fois) toujours bien dans le trip Air, ta voix (je suppose) limitée au point d´en insufler sa personnalité au morceau. Encore une bon refrain pop vocodé ...Ben oui, c´est ton son (attention à l´abus tout de même, certains french toucheux s´y sont brûlé les ailes). Et cette foison de détails dans les arrangements clavier/guitare ...Un régal qui dépasse la simple écoute pop pour qui veut s´en donner la peine. Les cordes du break de la fin ouahouh ... La legèreté du pizzicatto et la langueur du violoncelle ...Merde trop court.
"For you" Attention chef d´oeuvre. Même la démo était un chef d´oeuvre. La B.O. d´un improbable film ou Moriconne aurait décidé de remplacer les trompettes mariachi par Miles. Une montée d´acide accompagnée par un bruit analogique trippant et de sublimes cordes ... Et c´est l´explosion, le climax ... Cri de femme et guitare qui démarre tout accord de puissance devant ... Je reste sceptique sur la guitare d´ailleurs. On en a déjà discuté mais après avoir écouté mille fois la version démo ou je dirais qu´il y avait plus de cordes que de grosses guitares rock, j´ai du mal à me déshabituer. Mais au final, après le dernier solo, tu es arrivé à me faire aimer la trompette. Enfoiré, ma crédibilité rock´n´roll (de punk de bistrot à la retraite) va en prendre un coup.
"Kick Ass Club" : encore un classique. Beaucoup plus péchu que le reste de l´album (avec un titre pareil on pouvait pas trop s´attendre à du laid back). J´ose dire qu´il y a peut être un peu trop de guitare par rapport à la démo. Je sais je sais ..l´habitude. Dire qu´à une époque je trouvais qu´il n´y avait jamais assez de gratte dans toutes les musiques ...
"Just a perfect day" : Solo de trompette très classique en intro. Ben oui c´est osé et ça doit faire peur mais il faut écouter, tout est à sa place, le Rhodes, la section rythmique rock, les sons électroniques et la trompette ... Même la voix parlée sur les couplets. J´ai oublié de dire combien tu avais le sens du refrain pop qui rentre dans le cerveau. C´est peut être celui-ci qui est le pire en la matière. On a envie de le chanter longtemps après l´écoute.
"In the sky" : alors là on ne rigole plus. L´intro basse + ambiance film noir est une réussite d´uen classe folle. Le démarrage "slow 60´s" aussi. T´as bien fait de t´acheter un bassiste tu sais. Avec ton excellent batteur ça aurait été dommage de tout faire avec un PC. Morceau trippant à souhait. Tout ici est encore une fois une découverte subtile ou un bonheur surprise. Là le son crunchy vintage de la guitare (Dusenberg Starplayer ... un choix de très bon gout), ailleurs la trompette bouchée à la Miles. Je te conseillerais bien de vendre ce morceau pour une compil lounge parisianniste mais ça serait le gacher tellement rien dans ces compils n´a autant de puissance émotionnelle.
"The eye of a schizophrenic woman" : encore une pure BO en puissance. Avec ce riff arpégé de guitare en intro et les arrangements de cordes discrets ... Bon le changement de rythme au milieu bof bof ... (Faut bien qu´il y ait des bofs, la perfection me donne des boutons). Enfin c´était sans compter cette petite liberté limite impro que s´octroie ton batteur plus loin. Non mais ça finit par être énervant de ne pouvoir être déçu par la totalité d´un morceau ...Juste un sur l´album. Sur un premier album c´est un gage d´humanité. Bon allez, si, quand même ... Certains passages font un peu trop rock-fusion à la limite du jazz-rock ... Tiens voilà c´est dit. (mais ça serait-y pas un peu de slap à la basse ??? Des réminiscences du jour où vous avez découvert les Red Hot ???) ... Je chipotte, mais il faut bien trouver un truc ne serait-ce que moyen.
"The trip" : Cette intro au piano décalé c´est une merveille. Un truc qu´on trouve souvent chez Air mais en souvent moins bien (sur leur dernier album il y en a trop). Bon j´ai envie de dire que ce morceau ne se raconte pas il se vit. Mais c´est dégueulasse pour ceux qui ne peuvent pas encore l´écouter.
Enfin ...(Soupir) ... C´est donc un vrai voyage que tu nous offres (il est de qui le Film qui t´a inspiré ça ? Je suis une burne en cinéphilie branchouille) ou même le discret solo de guitare wha wha ne donne pas envie d´hurler à la faute de goût. Surtout qu´un bon son de lead très "moog destroy" vient nous régler ça telle une attaque alien d´un film des 50´s. T´aimes bien alterner les ambiances cool (avec cordes superbes) et les accès de fureur électronique et/ou rock ... Je résume bien l´album là ?
Bon, ben ce trip là, je le fais mien. Presque mon morceau préféré s´il n´y avait pas eu "Le parfum" et "For you" avant lui.

Chronique de [Killer]yoyo, 2009, blog "Les Humeurs à pépé"


     

O-rudo | Le Parfum Des Étoiles | 2008 | Kick Ass Club | RKO distribution | Album digipack : 10€

CD album livré chez vous :
CB / Paypal :